mardi 29 décembre 2009

Deuxième séance de ma deuxième esclave...










Ravie de servir en toutes circonstances elle se montre à la hauteur de Mes désirs.... Je l'ai nourri de quelques films de kink.com, british pain avant la séance...

Son Maitre précédent Me l'avait présentée frigide (avec un savoir faire différent) mais pour la récompenser de sa toute nouvelle endurance Je l'ai fait jouir au terme de la séance.... Un orgasme brutal et très court qui l'a fait crier en une convulsion remarquable (oui oui J'ai filmé tout ceci)


Le martinet (parmi Mes préférés) M'a permis de la marquer sur les fesses... Non pas à plat mais bien des pointes du cuir acérés.... elle a la peau fine... Un délice.... Le travail des seins fut remarquable de tenues et d'épanouissement de la douleur plaisir dans son corps entier...

Oui une bien belle esclave que voilà... Un doux et long calin après les sourires... Je ne l'ai pas fait pleurer comme hier... C'était voulu... La progression d'un dressage n'est pas linéaire mais bien dans l'inspiration sinueuse d'une prise en main corporelle délicate et ferme en même temps....

mardi 27 octobre 2009

le magnifique sourire de cette painslut blonde....


Un beau plaisir d'avoir trouvé deux petits films de cette painslut, (salopemaso en français), jolie blonde que les coups de ceinture font sourire... Dans un premier film son Maitre l'a attachée sur le dos sur la table du salon. Les jambes jointes ramenées sur son petit ventre. Il y a fixé une barre avec deux pinces de manière à lui tirer les bouts de seins. Lorsqu'il la frappe avec sa ceinture sur les fesses elle redresse les genoux et tire ainsi sur ses seins... C'est malin de jouer ainsi des entraves que l'on impose à son esclave. Il la gifle un peu en l'insultant puis admire son travail qui la fait gémir...

Il nous montre les marques sur ses fesses lors de la dernière séance et même si cela n'est pas très convaincant les coups de ceinture qu'il lui inflige le sont tout autant que ses gémissements...
Dans le second film plus long elle a la tête couverte d'une cagoule noire pour que son Maitre puisse enfoncer sa queue profondement dans sa gorge. elle a les poignets attachés aux chevilles tandis qu'il va et vient librement dans sa gorge en lui tenant fermement la tête. L

la caméra est de profil et ses seins lourds ballotent superbement. elle est un peu grasse ce qui la rend encore plus attirante à mes yeux... Il lui tient la nuque et le cou afin de s'assurer que sa queue plonge bien au fond de son trou du haut, puis se mettant debout devant elle Il garde sa queue a sa place et imprime à sa nuque le petit mouvement qui va bien pour aller et venir juste sur la distance la plus profonde dans sa gorge. Une bonne vingtaine de seconde durant lesquelles elle ne peut pas respirer, juste servir...

De face son corps montre quelques marques sur les seins et les cuisses...

Puis la mettant à quatre pattes Il lui fait chauffer les fesses avec son paddle en cuir. Il ecarte les lêvres de la grosse vulve pou montrer combien elle mouille... Puis le paddle s'abat regulièrement avant de passer à la cravache qui la fait remuer et gémir comme on aime...

Deux mots sont écrits sur ses fesses : abuse me, abusez moi que l'on aperçoit au moment ou un coup bien ajusté sur sa fente la fait baisser les fesses. ses gémissements se transforme en pleurs tandis qu'Il poursuit les sévices. Il remet sa queue dans sa bouche puis l'utilise a quatre pattes en lui donnant des coups de paddle sur le dos. Il lui enfile un plug dans l'anus, J'ai le même pour la mienne mais rouge ;-) avant de fourrer sa queue dans ce trou..

Il la retourne et tente d'enfoncer ce plug avec sa queue déjà bien en place... elle gémit et astique son clito dont le capuchon est percé... très joli...
Un dernier plan nous la montre debout avec des pinces lestées aux bout des seins. elle reçoit un coup de cravache, gémit, Il lui pose la main sur la gorge pour la redresser... On aimerait en avoir plus long...

Ca y 'est J'ai retrouvé !

video

Samara à nouveau







Un beau plaisir d'avoir trouvé deux petits films de cette painslut, salopemaso, jolie blonde que les coups de ceinture font sourire... Dans un premier film son Maitre l'a attachée sur le dos sur la table du salon. Les jambes jointes ramenées sur son petit ventre. Il y a fixé une barre avec deux pinces de manière à lui tirer les bouts de seins. Lorsqu'il la frappe avec sa ceinture sur les fesses elle redresse les genoux et tire ainsi sur ses seins... C'est malin de jouer ainsi des entraves que l'on impose à son esclave. Il la gifle un peu en l'insultant puis admire son travail qui la fait gémir...

Il nous montre les marques sur ses fesses lors de la dernière séance et même si cela n'est pas très convaincant les coups de ceinture qu'il lui infige le sont tout autant que ses gémissements...

Dans le second film plus long elle a la tête couverte d'une cagoule noire pour que son Maitre puisse enfoncer sa queue profondement dans sa gorge. elle a les poignets attachés aux chevilles tandis qu'il va et vient librement dans sa gorge en lui tenant fermement la tête. L

a caméra est de profil et ses seins lourds ballotent superbement. elle est un peu grasse ce qui la rend encore plus attirante à mes yeux... Il lui tient la nuque et le cou afin de s'assurer que sa queue plonge bien au fond de son trou du haut, puis se mettant debout devant elle Il garde sa queue a sa place et imprime à sa nuque le petit mouvment qui va bien pour aller et venir juste sur la distance la plus profonde dans sa gorge. Une bonne vingtaine de seconde durant lesquelles elle ne peut pas respirer, juste servir...

De face son corps montre quelques marques sur les seins et les cuisses...


Puis la mettant à quatre pattes Il lui fait chauffer les fesses avec son paddle en cuir. Il ecarte les lêvres de la grosse vulve pou montrer combien elle mouille... Puis le paddle s'abat regulièrement avant de passer à la cravache qui la fait remuer et gémir comme on aime...

Deux mots sont écrits sur ses fesses : abuse me, abusez moi que l'on aperçoit au moment ou un coup bien ajusté sur sa fente la fait baisser les fesses. ses gémissements se transforme en pleurs tandis qu'Il poursuit les sévices. Il remet sa queue dans sa bouche puis l'utilise a quatre pattes en lui donnant des coups de paddle sur le dos. Il lui enfile un plug dans l'anus, J'ai le même pour la mienne mais rouge ;-) avant de fourrer sa queue dans ce trou.. I

l la retourne et tente d'enfoncer ce plug avec sa queue déjà bien en place... elle gémit et astique son clito dont le capuchon est percé... très jolie...

Un dernier plan nous la montre debout avec des pinces lestées aux bout des seins. elle reçoit un coup de cravache, gémit, Il lui pose la main sur la gorge pour la redresser... On aimerait en avoir plus long...

de l'humiliation de fuckpig


 






elle s'appelle fuckpig, de fuck : baiser et pig cochon... Une petite anglaise bien mignonne qui nous a fait rêver au début de l'internet, au moment où nous ne pouvions pas envoyer des fichiers de plus de cinq Mo par le réseau... Son propriétaire l'a dressée très sévèrement durant de longues années...

elle s'appelle samantha payne. Son Maitre Graham Payne vivait avec elle de manière ouverte en la mettant a disposition de ses amis de passage. elle a entretenue un journal dont il est désormais facile de trouver des extraits sur le web. Il a su l'utiliser comme elle le souhaitait, totalement dégradée par les penetrations faciales profondes et les coups de fouet. Il a su l'attacher aux toilettes afin que ses invités puise lui pisser dessus durant la soirée... Au départ elle a le visage caché sur les photos puis, son dressage progressant, il a pu l'exposer librement comme elle le méritait.

elle est très mignonne et pleure beaucoup ce qui un véritable atout pour une esclave dressée en esclave masochiste adepte de l'humiliation. L'intérêt de ce journal est de bien partager la progression de son dressage qui la montre de plus en plus endurante et asservie... ses cris et ses pleurs sont un pur délice et l'usage de sa bouche comme des trous du bas la montre parfaitement accomplie. elle me fait penser marriedman'sfucktoy dont nous suivons les progrès et la vie depuis quatre ans sur son blog voir parmi mes favoris... Les image de samantha ne sont pas de bonne qualité et les petits films sont mal encodés, mais il y a une sincérité dans tout ça qui vaut le détour....

vendredi 25 septembre 2009

les dressages d'O

-->




"Aujourd'hui a été une journée merveilleuse bien que assez éprouvante… J'ai du me faire baiser moi même sur une machine à baiser en recevant le fouet et en répondant à des questions faites pour me troubler…

La suspension était assez dure durant tout ce temps…. Toute la scène fut très dure mais aussi très érotique…
Ensuite j'ai du marcher avec des ballet boot, prise dans un corset et tenue par un crochet dans l'anus, pas facile de se tenir droite mais lorsque je fut allongée j'ai pu jouir avec le magic wand, c'était très fort…

Mon dresseur m'a demandé ensuite de me masturber avec les amis ce que je ne fais jamais, mais j'ai pu constater combien en servant mon dresseur j'ai pu entrer pleinement en relation avec Lui, c'était très érotique et très profond…

D'être à ce moment du dressage autorisée à servir mon Maitre fut très gratifiant pour Moi et très érotique, je me sentais à ma place très connectée, très soumise et ce fut très fort de me sentir si pleine de moi même….
"

Elle s'appelle Berlin et c'est le préambule du troisième jour de son dressage pour kink.com qui produit les films "dressage d'o". Un debriefing de ce qui s'est passé la veille.


Le principe est simple comme un stage de dressage intense. Une ou plusieurs esclaves sont dressées durant quatre jours et trois nuits en fonction des objectifs définis par leur propriétaire ou si elles n'ont pas de propriétaire par elle même en fonction des domaines où elle souhaitent progresser.. Le tout devant la caméra, sachant, et Je sais de quoi Je parle, que la réalisation est parfaite.


Berlin dans ce film qui relate le troisième jour est accompagnée de madison young une adorable rouquine très endurante. Elles sont dressée avec calme et grand soin par un Maitre souriant très pro… Il les fouette pour las marquer alors qu'elles sont attachée en suspension….


Ce sont des productions très professionnelles de toute beauté. La tension est palpable comme le plaisir des esclaves soigneusement martyrisées. Le Maitre, même s'Il s'amuse beaucoup demeure très à l'écoute de ses esclaves en leur parlant et les questionnant souvent sur ce qu'elles ressentent. elles témoignent du plaisir de recevoir le fouet, remercient souvent.

Le Maitre montre son savoir faire en situant toujours son dressage dans une progression et en félicitant ses esclaves. Il fait réciter à ses esclaves les objectifs du stage montrant ainsi combien ceci est un tout corps-esprit conscient et consenti.
Il pose madison et la fait jouir avec son magic and, elle aboie d'une jolie manière alors qu'elle demeure au bord de l'orgasme. Il la tient ainsi gémissante de dix secondes en dix secondes, elle jappe alors qu'Il l'autorise à jouir… Son visage comme sa fente d'un rose de nacre sont du plus bel effet…

Parmi les objectifs du dressage de berlin figure l'entraînement à sucer et s'occuper des vulves des femmes… La raison pour laquelle madison est là…Puis, parce qu'elle a expliqué qu'elle se sentait humiliée de se masturber, son Maitre lui ordonne de le faire lui ordonnant d'expliquer ce qu'elle ressent…. Puis le Maitre, dotée d'une longue queue, l'utilise doucement alors que madison se fait sucer…

Enfin Il les fait tenir à genoux afin de leur confirmer les étapes du dressage qui ont été accomplies ce jour et leur rappelle qu'une autre journée est à venir. Il les renvoie à leur hôtel en leur expliquant qu'elle restent disponible puisque tel est son désir….


Le professionnalisme dont témoigne ces productions est absolument remarquable. Ce film d'une durée d'une heure est un excellent exemple de stage de dressage intense. Il montre en premier lieu la nécessité de communiquer avec son esclave, de la ressentir, de lui permettre de s'épanouir dans la direction donnée. Ensuite de montrer son plaisir d'être servi et satisfait, d'en témoigner… Que les jeunes Maitres en prennent de la graine... Donc...

mardi 1 septembre 2009

Esclave rousse mature et endurante


Ce petit film, malgré la médiocre qualité de son encodage, N/nous fait partager les moments de dressage d'une esclave mature particulièrement bien entretenue. Une déclaration préalable ((blunt declaration) au film N/nous explique qu'une tribu de la forêt primaire (amazonie) vit selon le mode de relation suivant : le mari d'un couple doit martyriser sa femme afin de prouver son attachement. Une femme qui ne porte pas les marques des coups de son mari est une femme délaissée aux yeux de tous et par conséquent malheureuse.

Le Maitre de cette esclave mature lui porte manifestement beaucoup d'affection. Il la dresse au baton lors de séance que l'on devine quotidienne. Puis soigneusement attachée il l'utilise pour se faire sucer en la giflant de temps en temps, lui appliquant des pinces et des coups bien affirmés.

Il la filme a deux caméras et monte ses rushs en alternance afin de bien montrer la régularité de l'entretien qu'il offre à son esclave. Cette rousse probablement dans la quarantaine s'agite un peu en criant joliment sous les coups et les pinces.

Bien musclée elle montre tout l'intérêt d'un dressage quotidien par ses regards soutenus envers son Maitre hors champ. Une bonne pratique lui permet de vivre les restrictions de respiration qu'Il lui impose. Il est bon de noter que les jeux avec un sac plastique sont réservés aux esclaves et Maitres matures.

Il est assez remarquable de constater combien ses résistances sont tenues et franchies par son Maitre. Longuement fouettée, attachée sur un haut tabouret, Il l'utilise par derrière avec beaucoup d'entrain. Ses cris et gémissement sont un réel plaisir.

Il est bon de noter et c'est beaucoup pour cela que J'ai choisi de vous faire partager ce film que cette esclave est parfaitement utilisé par le son trou du haut. Allongée sur le tapis, son Maitre l'utilise en fond de gorge telle qu'il se doit. Sa queue la pénètre profondement totalement ouverte et abandonnée.

Il est juste de remarquer combien son corps est parfaitement utilisé par son Maitre qui termine en la couchant sur le coté afin de la sodomiser alors qu'elle semble évanouie. Très belles séquences que le calme de cette fin alors que de courts extraits de dressage intense entrecoupent ce bel abandon, cette magnifique disponibilité.


cette jolie rousse est celle de www.ruinouslove.com 

dimanche 2 août 2009

L'anniversaire : les 19 ans de linda, jeune esclave amateur, soumise canadienne

















"Hello, quel est ton nom demande le Maitre mon nom est linda dit la jeune esclave Et pourquoi sommes N/nous là, qu'est ce que tu es ? N/nous sommes là parce que N/nous avons fêté mes dix neuf ans et je suis une salope (whore) Et sais tu ce que tu vas avoir aujourd'hui ? Oui, une bonne fessée (a good spanking)..." elle bascule sur les genoux du Maitre qui est sur le canapé, il lui baisse son pantalon et lui donne la fessée alors qu'elle rit et que ses petites fesses rougissent à vue d'oeil...

Plus tard...
"Alors, pourquoi sommes nous ici demande le Maitre ? N/nous sommes là pour jouer un jeu répond la jeune esclave Oui un jeu appeler attraper les dildos, donc nous avons ici deux salopes (whores) et dans ces bols deux dildo allez y !"

C'est linda, dont c'est l'anniversaire qui parvient attraper avec la bouche les deux dildos sous l'eau. elle est félicitée par son Maitre...


linda est donc une jeune esclave qui vient de fêter ses dix neuf ans. D'origine américaine elle est dressée depuis un peu moins d'un an par un Maitre somme toute assez jeune. linda est une esclave qui rigole beaucoup et est utilisée souvent de manière intense. elle est dressée au quotidien longuement comme c'est généralement le cas des jeunes esclaves et des novices.

Alors qu'elle se réveille et qu'elle a dormi attachée les mains dans le dos et aux chevilles, son Maitre lui enfile un god dans la gorge avant de la frapper doucement avec sa ceinture. Bon, la video n'est pas de la meilleure facture, mais la vie qui jaillit de ces moments témoigne d'un beau dressage de novice même via un réveil un peu intense.

Puis son maitre nous montre linda utilisée en gorge profonde, elle est très jolie la gorge ouverte avec son collier d'esclave et sa salive épaisse de fond de gorge qui coule sur son menton. Il sort sa queue, lui en donne des coups sur le visage et recommence, il la gifle afin de l'adoucir et enfin il peut aller et venir librement dans son trou du haut. cette jeune esclave est joyeuse et coquine, nous la voyons correctement dressée à quatre pattes avec un mors de pony girl entre les dents. ses fesses sont marquées des coups de cravaches qu'elle reçoit chaque jour et ce avec la petite fossette de sa hanche est très beau.

Il y a beaucoup a dire de l'état de l'appartement qui n'est pas rangé du tout. Il est bon que l'esclave, toute dressée soit elle, le soit dans un environnement de qualité et le rangement comme la propreté sont la moindre des choses.


Puis nous retrouvons linda lors de son anniversaire, souriante, grimée en chat, profondément utilisée par le trou du haut. une autre esclave demeure allongée par terre attachée devant la télé tandis que les deux Maitres utilisent linda comme il faut en lui tenant la tête par les cheveux pour agiter son trou sur leurs queue. elle montre la qualité de son dressage régulier en gardant calmement bien au fond les queues bien tenues.

Cette suite de scènes un peu foutraque témoigne cependant de la joie simple d'une esclave qui, même dressée intensément dans un environnement presque punk rigolo, trouve une joie profonde a servir et être utilisée lors de son anniversaire.

Aaahh les petits ballons d'anniversaire, les jeux, montre une joie simple presqu'enfantine (ah l'ingénuité des jeunes novices...) de faire la fête avec son Maitre.

esclave amateur mature (milf) dressage (suite)



Dans une autre série de petits films cette jolie milf est sur le dos, ouverte à plaisir pour être utilisée par son trou arrière. Son Maitre lui a permis l'usage d'un vibromasseur de professionnel afin d'exciter son clito. Il l'utilise profondément avant de changer l'axe de la caméra. Vu du coté de la tête de l'esclave, Il vient se placer au dessus de sa bouche afin qu'elle serve. Il gicle alors son sperme sur son visage. Il est très important de remarquer le soin avec lequel elle sert la queue de son Maitre pour lui permettre cette éjaculation faciale.
Dans un autre film elle est en justaucorps en dentelle ouvert sur les trous du bas, les seins sortis du haut. Avec une main ganté de noir son Maitre lui fouille la fente qu'elle a fort jolie puis enfourne ses doigts dans sa bouche afin d'en pratiquer l'ouverture et la disponibilité.

Ceci montre combien cette esclave bénéficie d'un dressage de qualité : douceur, force et abandon sont dans son les gestes qui permette à ce couple d'être eux même, de vivre Maitre/esclave dans l'harmonie de leur choix. Puis il lui donne un bandeau qu'elle pose sur ses yeux. Il la gifle alors un peu au visage puis sur les seins qu'Il presse afin de jouir de sa disponibilité.

L'esclave appartient à son Maitre et il est bon de ne jamais manquer une occasion de le montrer : le traitement appliqué au corps de l'esclave est fait pour ça, lui offrir de vivre cette appartenance totale.

Bander les yeux de son esclaves pour s'en servir est une pratique aussi simple qu'efficace. Il est bon aussi de l'autoriser à affirmer oralement son esclavage quitte à lui faire répéter comme un mantra une phrase du type "je suis l'esclave de Maitre x, je lui appartiens totalement, j'accepte, j'obéis, je remercie". Cette phrase est alors la récitation de l'esclave que le Maitre peut lui ordonner de réciter en toute circonstances afin de lui permettre de toujours mieux se centrer en elle même.


Le film suivant montre une séance d'entrainement au god de fellation profonde. Le god, moins souple que la queue de son Maitre ne peut glisser au fond comme attendu. Son Maitre utilise alors sa queue qu'elle branle joliment avant de l'avaler complètement. Le Maitre lance alors le chronomètre affiché sur l'écran de l'ordinateur à l'arriere plan. Il garde sa queue au fond de la gorge de son esclave 40 secondes, elle reprend rapidement sons souffle alors qu'Il se cale à nouveau au fond de sa gorge. Enfin à une minute il se retire et c'est bon de lire la joie de l'esclave d'avoir passer la minute. Enfin, comme pour la récompenser, Il lui tient bien la tête pour l'utiliser, se branle un peu alors qu'elle prend un de ses testicule en bouche et déverse son sperme sur son beau visage d'esclave accomplie.

Lors d'une autre séance alors qu'elle est couchée sur ses genoux son Maitre la god soigneusement.en lui donnant des petites tapes sur les fesses. elle est calme, parfaitement abandonnée et c'est un bonheur que de voir son excitation monter. Il la doigte un peu avant de lui enfiler une suite de perle dans l'anus. En y joignant l'usage du vibromasseur Il lui permet de vibrer comme il faut. Il élargit un peu son anus avec deux doigts puis trois en la secouant pour s'assurer de son plein abandon. ses petites fesses rebondies, sa guépière à petits carreaux noir et blanc et ses bas font de cette scène un beau moment de dressage tout en douceur. Il termine le film en écartant doucement son trou arrière de quatre doigts dans le plus bel effet.

Dans une autre scène Il la gifle un peu, la fait sourire avant de lui pincer le bout des seins. elle sourit magnifiquement, debout en bottes de cuir, ses seins jaillissant de toute leur féminité d'esclave mature. Il y applique alors des petits coups de cravache très mignons du plat de l'extrémité de la cravache afin de rendre les bouts de seins très sensible. Puis avec le martinet il applique des coups sur les seins et les cuisses pour terminer par l'entrejambe. elle tient ses mains sur sa nuque, docile, offerte... Il lui ordonne alors de s'accroupir et enfile sa queue dans son trou du haut pour en profiter comme il se doit.

Le dernier film de cette selection nous montre le Maitre à cheval sur le dos de son esclave pour un entrainement buccal profond à l'aide de légumes de l'été, courgette et belle aubergine. Il lui tient la tête par les cheveux afin de lui enfoncer profondement les légumes pour lui ouvrir la gorge comme il le souhaite. C'est une très belle scène.

Ensuite nous pouvons la voir bien utilisée lors d'un moment entre amis où elle est utilisée par son trou arrière par un des convives qui s'agite bien profondement alors que son Maitre lui tient la tête pour s'en servir pleinement par la bouche.

Puis en lui mettant la tête à l'envers au bord du canapé, son Maitre l'utilise à fond de gorge en lui pinçant le nez pour prévenir le réflexe de rejet de la gorge, réflexe qui disparait à l'usage au fil du temps.


Nous avons là une magnifique esclave mature particulièrement bien dressée. Beau modèle pour les Maitres et les esclaves qui ont témoigner ici de leur enthousiasme à l'égard de ce dressage. C'est suite à V/vos remarques que J'ai pu trouver ces films et V/vous les faire partager. N'hésitez pas à laisser V/vos commentaires et V/vos remarques comme a faire partager ce blog à celles et Ceux qui vous entourent...

Il est bon de rappeler que ce blog comme esclaves.org existent pour N/nous permettre de partager N/nos avis sur le dressage des esclaves par l'exemple de couples Maitre/esclaves qui ont choisi ce mode de vie.

Il est bon de rappeler qu'il sagit d'un choix et quiconque ferait une généralité de ces pratiques et mode de vie envers les personnes non consentantes s'expose à des poursuites de l'ordre du droit pénal (et c'est tant meiux !).

C'est aussi parce que N/nous vivons dans un état de droit que N/nous avons la liberté de vivre comme N/nous l'avons choisi de façon PLEINEMENT consentie.

Les choses vont sans dire mais cela va mieux en le disant ;-)

samedi 25 juillet 2009

christine esclave allemande mature












christine est une esclave allemande devenue célèbre par la beauté de son corps et la qualité de son dressage. Extrêmement sexuelle, cette esclave est une masochiste pleinement épanouie. J'ai eu l'occasion d'en parler déjà ici lorsque J'ai commenté l'esclave aux orties.
christine est passée à peu près dans toutes les productions intéressantes en alllemagne : torturegalaxy, Maitre Costello, Genuine, KitKatClub entre autres....

Une sélection de petits films la montre excitant sa vulve dotée de magnifiques anneaux. elle frappe son clito du plat d'un petit paddle en bois puis fait rougir son mont de venus en gémissant rapidement. Enfin c'est l'intérieur des cuisses qu'elle chauffe en une série de coups brefs mais bien appliqués.

Je me souviens d'une conversation avec une esclave. Alors que N/nous évoquions les difficultés de l'absence du Maitre, elle me confirmait que chaque soir elle frappait vigoureusement sa vulve et l'intérieur de ses cuisses afin de s'endormir avec la douleur plaisir à laquelle son Maitre l'avait dressée. Certes elle mouillait abondamment mais ne pouvait pas jouir. esclave mature elle était bien incapable de jouir seule depuis longtemps. Seul son Maitre avait le pouvoir de lui octroyer un orgasme sur ordre, généralement en dehors des services sexuels.

christine cette esclave allemande s'applique un disque de cuir muni de pointes sur la vulve. elle ne jouit pas mais il est certain qu'un plaisir long et intense lui parcourt le corps. Oui l'exercice du sm dynamise le corps de l'esclave durablement, christine montre ainsi combien il est intéressant de permettre à son esclave de s'appliquer seule, devant une caméra c'est encore mieux pour N/nous, les exercices qui visent à faire circuler durablement son énergie sexuelle. Après avoir posé des pinces sur ses petites lèvres elle frappe son mont de venus avec le disque à pointe faisant jaillir des gouttelettes de sang certainement brûlantes. Puis appliquant des cercles de pinces ses seins elle en étire les pointes en gémissant.

Des poids fixés aux pinces rendent sa masturbation intense et haletante. Très physique elle se donne des coups de paddle sur les fesses avant d'y appliquer le disque à pointes. elle ôte les pinces, gémit et reprend les coups sur ses cuisses, enfin en masturbant son clito elle retire violemment les pinces de ses seins avant de les faire rougir en les frappant. elle trouve d'autres pinces, presse ses bouts de seins au maximum puis s'octroie une masturbation vaginale puis anal avec de gros god en latex.

Considérablement énergisée dirons N/nous elle se fiste un peu avant de s'asseoir sur un lit de punaise dont les marques sont du plus belle effet sur ses fesses. Puis en posant un très beau god noir qu'elle lubrifie sur un miroir elle s'empale dessus profondément. Il est clair que miroir et caméra sont faits pour aller ensemble. christine est très belle ainsi empalée, la vulve largement ouverte.

Très physique cette esclave qui se fait aller et venir sur le god avec la respiration qui s'accélère vers l'orgasme mais qui s'arrête juste avant pour reprendre son souffle. elle se tourne, s'empale à nouveau puis applique une bande de punaises collée sur un large adhésif sur sa vulve. Une corde lui permet de l'appliquer avec force. elle frappe la bande sur son clito, gémit, respire profondément puis s'habille. La voilà prête à sortir pour aller danser !

Ces petits films inspirent des réflexions importantes sur le dressage des esclaves masochistes. Outre le fait qu'une esclave masochiste peut même sans Maitre pratiquer la diffusion permanente de son énergie sexuelle par ce type de masturbation régulière pour son plus grand bienfait. Le Maitre sadique qu'elle rencontrera forcement un jour pourra l'en féliciter. Il est important de noter que ces masturbations, sans orgasmes évidemment puisque ce sont des esclaves dont N/nous parlons, pratiquées régulièrement sont parmi les actions les plus gratifiantes pour le Maitre. Elles permettent de faire progresser l'esclave dans l'expression intime de sa nature en la diffusant dans tout son corps de manière durable et parfaitement pertinente.

jeudi 16 juillet 2009

Samara painslut (salopemaso)


9

esclave amateur, painslut blonde superbe...













- Bonjour, je suis une painslut, je suis assise ici, je souris, je ne fais rien d'autre.
Il la reprend : Je pense qu'il y a une chose que tu n'as pas compris, c'est faux, elle insiste, si si je suis là assise et je souris, Il confirme, non non tu vas faire quelque chose, elle minaude, je vais montrer mes gants, ils sont pas mignons mes gants ?
Très beaux gants rétorque t'Il mais ce n'est pas exactement... que fais tu vraiment ?, je souris répond t'elle alors qu'iIl lui empoigne le visage juste avant de la gifler en lui disant Je vais enlever ce sourire de ce visage, regarde et il la gifle à nouveau, puis Il lui gifle les seins... elle ne sourie plus mais apprécie grandement. 

Cette jeune esclave blonde nommée samara est absolument ravissante. Et puis elle est à Mon gout : celles et Ceux qui Me connaissent savent que j'ai un faible pour les esclaves qui ont des rondeurs (ah le petit gras de son ventre... J'adore !), les esclaves blondes et rousses et bien sur, celles qui sont très masochistes comme celle ci...

elle se retient de sourire malgré les gifles jusqu'à ce qu'il lui enfile sa queue dans la gorge. En la tenant par les cheveux Il l'utilise rapidement avant de lui demander - et maintenant sais tu ce que Je vais faire, éjaculer sur mon visage elle répond puis il pose le camescope à coté de lui de manière à ce que l'on voit bien la scène de profil et l'utilise profondément bien au fond de la gorge, le son en témoigne, N/nous apercevons alors la mini tresse qu'elle a sur le coté droit de la tête, Moi J'adore ! Oui c'est vrai Je suis fan.

Puis il la gifle à nouveau, lui demande de cracher et lui crache sur le visage, il l'admire elle conserve son air mutin de la manière la plus sincère et excitante possible, Il la gifle à nouveau, pose le caméscope et plonge sa queue au fond de sa gorge, son collier tinte, puis la queue bien au fond Il la garde contre son bas ventre. C'est au fond de la gorge que la queue va chercher la salive (qui selon les esclaves peut se révéler abondante) qui lui coule sur le menton. Il lui demande si elle aime alors qu'elle a la queue au fond elle confirme en regardant la caméra.

Cette petite blonde est une merveille : une pure merveille. Il retourne la caméra pour glisser sa queue plus loin dans sa gorge. Bien entrainée elle l'a garde profondément... Puis elle colle sa bouche à son anus alors qu'Il la tient par l'anneau de son collier. Il l'insulute un peu, la reprend de profil. elle tend les mains pour qu'Il répande son sperme sur les gants. Sa pose implorante est des plus belles ! Il lui dit non pas tout de suite alors qu'elle applique le sperme sur ses seins, Il prend quelques photos et lui demande de dire au revoir à la caméra.

 


Je pense pouvoir trouver d'autres films de samara, esclave à suivre donc...

PS painslut est un terme anglais pas facile à traduire, pain signifie douleur, slut signifie salope, ce terme désigne généralement les esclaves sexuelles masochistes. C'est un pur compliment, une marque qualité et une fierté pour Celui qui en est propriétaire.