dimanche 14 juillet 2013

2 ou 3 petites choses du dressage de Mon esclave...

Un court billet de blog afin de montrer à toutes et à tous que Je suis présent et que ce blog reprend vie...

Ce que J'aime développer chez Mon esclave pour Mon plaisir, Mon bien être et Ma joie de vivre. Sans ordre de priorité ou d'importance.

- ses attributs de femelle. Jamais ou très rarement de soutien gorge à la maison, ses seins lourds et tombants s'agitent librement. C'est une esclave femelle, J'aime le voir, J'aime savoir que sa poitrine le lui dit en permanence. ses mamelles seraient moins grosses ou moins tombantes, Je me ferais un plaisir de les étirer, des les attacher à ses genoux lors des utilisations sexuelles afin que les mouvements de mon bassin sur le sien, en écartant ses jambes lui étirent les seins…. Ce sont des choses que Je ferais quand notre petit en aura fini avec de son coté. Pour l'instant, comme il tête encore une fois par jour, Je ne m'autorise pas à les martyriser.

- sa coquetterie. Je n'ai jamais eu beaucoup d'effort à faire, une esclave femelle est souvent coquette pour plaire au Maitre, c'est une démarche naturelle. Il fut un temps lors du noviciat où elle me demandait chaque jour de lui choisir sa tenue. J'ai assez vite compris qu'elle était meilleure que moi dans ce domaine. Cependant, chaque achat, rouge à lèvres par exemple, chaque application de vernis sur les ongles requiert mon accord.

- après six séances d'épilation laser, sa vulve et son pubis sont parfaitement lisses et glabres pour le reste de sa vie. Sa vulve fermée, jambes serrées par exemple, est très belle. J'apprécie beaucoup cette douceur du bout de mon gland lorsque Je la pénètre. Vulve ouverte, l'entrée de son petit vagin est une pure merveille dans tous les sens du terme, il restera une petite opération pour atteindre la perfection de ce coté là, nous verrons cela plus tard.

- son odeur M'enivre et Me transporte. Je lui ai fait jeter tout ses parfums dès que Je l'ai asservie. Il fut même un temps où j'aimais enduire le revers de ses oreilles avec sa mouille fraiche.

- clochette n'est pas une femme fontaine et c'est pas faute d'avoir essayé et de toujours tenter Ma chance de temps en temps. elle est très correctement lubrifiée et comme Je l'utilise en moyenne une fois par jour sa souplesse est bien entretenue.

- Avec l'arrivée du petit notre emploi du temps de séance a été profondément bouleversé. Néanmoins lorsqu'il est à la crèche je peux la martyriser doucement afin de l'utiliser à son meilleur. C'est lorsqu'elle a bien souffert, qu'elle est totalement abandonnée, le corps ouvert, que J'apprécie le plus de M'en servir sexuellement. Son vagin trempé est d'une douceur incomparable dans ces moments là et lorsque Je lui ordonne de jouir, elle vibre profondément de ses dernières forces entièrement rompue.

- La grossesse a un peu déformé son ventre qui ne retrouve pas son état antérieur, là aussi une petite opération s'imposera prochainement.

_ Je l'ai fait tatouer il y a un peu plus d'un an. Son numéro d'esclave sur le haut de la cuisse gauche coté extérieur bien visible et deux mots en anglais qui marquent ma propriété de l'autre : "Sensei's property". Pour ses trente ans Je l'ai autoriser à se faire tatouer un motif de rêve sur le dos : une très belle créature soumise (yeux baissés, poignets offerts) mi femme mi carpe koï. Ce tatouage est en cours de cicatrisation et la deuxième séance (pour tous les dégradés) est prévue à la fin de l'été. Il y aura d'autres tatouages...

- son dressage n'a pas de fin : pour l'esprit par le corps, pour le corps par l'esprit.








- Enfin, je constate avec bonheur que la maturité aidant, elle s'épanouit de mieux en mieux sous Mes ordres...

- Tout ceci étant très bien situé aux cotés de notre nature primordiale de parents, évidemment...





5 commentaires:

esclave 959-672-577 a dit…

Qu'est ce qu'elle est belle cette photo...

Humblement
c!

Raphaelle Pinna a dit…

Soyez heureux

Andy Candy a dit…

De retour presque par hasard sur la toile BDSM, lire votre note précédente m'a fait sourire... J'ai un peu (beaucoup ?) de retard à rattraper mais j'ai vu avec joie que vous étiez, votre esclave et vous, devenus parents... Vous prouvez à beaucoup (même si les personnes "comme nous" n'ont rien à prouver...) qu'une histoire bdsm est une histoire somme toute normale... sourire...
De retour donc, et ravie de vous relire elle et vous...
Un bisou bronzé et estival (oui oui j'ose vous savez que les codes m'ont toujours fait hérisser le poil)

Louis a dit…

Bonjour Senseï,

Merci pour ces confidences et votre retour sur le blog.

@ C! Avez-vous votre Maître postez de mauvaises images de vous ?
De mon côté, jamais.

Lilli a dit…

Avoir un tatouage, la marque de mon Maître, c'est vraiment mon plus grand souhait. :D

Article bien écrit et très jolie photo en tout cas. L'esclave est si jolie aux yeux de son maître. :)

Lilli, esclave de Maître Phsm